Locafrique: Amadou Bâ perd la main

C’est la fin d’un long feuilleton, ponctué par des rebondissements. Aux allures de coup de Poker, qui avait pollué les couloirs de la société de crédit-bail familiale, entrée dans une zone de turbulences depuis plusieurs mois. Khadim Bâ reste encore aux commandes de Locafrique. La Cour suprême a désavoué le président-directeur général (PDG) de Carrefours Automobiles qu’est le requérant. Ceci, à la suite du pourvoi en cassation qu’il a introduit, après avoir contesté le verdict rendu par la cour d’Appel de Dakar, le mardi 10 novembre 2020, et le non-lieu prononcé en première instance par le défunt Doyen des juges d’instruction Samba Sall, en septembre 2020.

En fait, Amadou Ba a toujours été insatisfait des décisions prononcées dans cette affaire dite familiale. Aujourd’hui, la justice a encore tranché en faveur de son fils Khadim Ba.

Le PDG de Carrefours Automobiles avait déposé une plainte contre ce dernier pour faux et usage de faux, association de malfaiteurs, abus de biens sociaux et escroquerie. Sa première épouse, Oumou Guèye, et ses enfants, à savoir Alioune Badara Guèye, Fatou Kiné Bâ et Ndèye Khady Bâ, étaient également cités dans le dossier à coups de 28 milliards de F CFA. Khadim Ba demeure désormais le Directeur Général de Locafrique et en garde le contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 10 =